Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Zoom sur le Dosha Vata
Vata Dosha

Vata Dosha... C'est quoi ?

Vata est selon l’Ayurvéda, le Dosha le plus important car il est responsable de tous les mouvements dans le corps. Il est l’air contenu dans l’espace, il est donc mobile, asséchant et froid comme le vent. Il a pour rôle de gérer tous les déplacements dans l’organisme : pensées, influx nerveux, fluides corporels (sang, lymphe), Malas (déchets du corps)… Et c’est grâce à lui que les deux autres Doshas, Pitta et Kapha peuvent se déplacer et fonctionner correctement. C’est aussi le Dosha qui se déséquilibre le plus facilement et rapidement de part sa nature instable. De ce fait, il entraîne souvent Pitta et Kapha avec lui. Voilà pourquoi il est important de le maintenir en état d’équilibre. 

En quelques mots :

  • Synonyme du « vent ».
  • Eléments air + espace.
  • Ses qualités : froid, sec, mobile.
  • Gère les mouvements dans le corps.
  • Siège : le côlon
  • Sens : l’ouïe + le toucher.
  • Emplacements principaux : os, système nerveux, côlon.

Les caractéristiques de Vata

Au niveau physique, Vata se manifeste par des traits fins avec souvent des irrégularités. Vata est un Dosha « léger », de part ses éléments air et espace. Cela se reflète sur le corps et le mental par des Dhatus (tissus) peu développés, une carrure fine (os, articulations) et un poids peu élevé. Le vent à la particularité d’assécher son environnement, il en est de même dans l’organisme. Cela explique aussi le peu de tissus corporel, une peau ou des cheveux secs, des articulations qui peuvent craquer…

Au niveau du mental, le côté mobile et rapide de Vata ainsi que sa légèreté peuvent entraîner une certaine agitation ou dispersion. Le système nerveux peut être assez sensible, cela facilite les états de stress et d’anxiété. Généralement, les personnes Vata sont communicantes, expressives, créatives, actives, imaginatives, elles aiment le changement et le mouvement. Aussi, quand elles sont équilibrées, elles sont enthousiastes et dans la joie. Elles peuvent avoir dû mal à s’ancrer et se poser. 

Au niveau physiologique, toujours de part ses qualités froide, asséchante et mobile, le Dosha Vata entraîne un métabolisme irrégulier. Cela peut se traduire par un appétit et une digestion irrégulières. La circulation sanguine est plutôt faible, cela se voit par des extrémités froides (pieds et mains) et une certaine frilosité. La résistance physique et l’endurance sont également plutôt faibles.

Comment reconnaître un déséquilibre Vata ?

Vata est un Dosha difficile à maintenir en équilibre en raison de sa nature changeante et bougeante. Il est facilement déséquilibré, surtout avec nos modes de vie actuels. Le manque de stabilité, le stress quotidien, un rythme de vie effréné, la surexposition aux écrans… Toutes ces situations entraînent encore plus de mouvement dans le corps et donc un excès de l’élément air. Cet excès va provoquer l’apparition de différents symptômes pouvant engendrer le déclenchement d’une maladie.

Quelques signes de déséquilibre Vata :

  • Douleurs assez fortes et irrégulières.
  • Perte de poids, une insuffisance de tissus (Dhatus).
  • Agitation, hyperactivité, tensions musculaires, tremblements.
  • Stress chronique, nervosité anxiété, un excès de peur.
  • Insomnie.
  • Fatigue chronique, manque d’énergie.
  • Sécheresse des cheveux, de la peau, des yeux…
  • Troubles digestifs : gaz, constipations, ballonnements, flatulences…
  • Agni (feu digestif) irrégulier, avec une alternance entre un appétit faible et fort.
  • Aversion pour le froid et la sécheresse.
  • Hypersensibilité (en particulier aux bruits).
  • Instabilité nerveuse, dépression, burn-out.

Comment le rééquilibrer ?

Pour rééquilibrer VATA et donc le diminuer, il suffit d’éviter les qualités qui lui sont similaires. C’est-à-dire tous ce qui est sec, froid, mobile, léger, rugueux et irrégulier. Au contraire, il faut privilégier les qualités qui lui sont opposées comme le chaud, l’onctueux, le stable, le lourd et le constant.

Quelques conseils à mettre en place :

  • En automne et en hiver, il est important de bien se couvrir et de ne pas s’exposer au vent et au froid.
  • Instaurer des routines quotidiennes. Essayer de prendre vos repas à des heures fixes. Idem pour les heures de coucher et de lever.
  • Privilégiez des environnements chauds et humides.
  • Consommez des boissons chaudes au cours de votre journée afin de conserver une certaine chaleur à l’intérieur du corps.
  • Faites des activités douces et relaxantes comme la yoga, la marche… Cela va aider à ralentir le mouvement, à apaiser l’excès de vent. La méditation permet de favoriser l’ancrage et de calmer les influx nerveux.
  • L’auto-massage du corps à l’huile chaude et notamment celui des pieds et du visage aident à diminuer ce Dosha. L’huile vient nourrir la peau et les tissus. Le toucher apaise Vata.
  • La musique et les bruits relaxants favorisent le calme et l’apaisement du mental.
  • Mettre en place des routines quotidiennes diminuent fortement le Dosha Vata. Cela apporte de la régularité et de la constance. Les heures de repas, de coucher et de lever doivent être réguliers.
  • Afin de limiter les insomnies, il est important de mettre en place une routine du soir. Par exemple, éteindre les écrans deux heures avant le coucher, instaurer une ambiance calme et relaxante. Se masser les pieds le soir favorise l’endormissement.
  • Ralentissez, instaurez des moments de pause dans votre journée.
  • Limitez l’exposition aux écrans et aux médias afin de ne pas sur-stimuler votre système nerveux.
  • Au niveau alimentation : favorisez les aliments lourds, gras, cuits et chauds, afin qu’il n’y ai pas trop d’air et d’espace au moment de la digestion. Privilégiez les goûts sucrés, salés et acides.
Partagez l'article :

Nos autres articles