Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Equilibrer le Dosha Kapha grâce à l’alimentation

Petit apparté sur le Dosha Kapha

Kapha est le Dosha de la cohésion, de l’harmonie et de la robustesse. Il apporte soutient et force au corps. Kapha est composé de l’élément eau en majorité et de l’élément terre. Il est froid, humide, lourd, lent et stable. Ainsi, pour le maintenir ou le ramener en équilibre, il est nécessaire de favoriser les qualités opposées à celles précédemment citées. Le chaud, le sec, le léger et le mobile sont à privilégier au quotidien.

Le Dosha Kapha apporte une structure au corps. Il permet la sécurité, l’ancrage et la stabilité. Ce Dosha vient appaiser l’organisme grâce à ces deux éléments qui sont de constitution lourde et solide. Cela vient amener une certaine harmonie, nécessaire au bon équilibre interne. Kapha agit comme un pacificateur qui canalise les effets agitateurs de Vata et de Pitta. Aussi, l’eau et la terre viennent nourrir l’organisme et lui confèrent des Dhatus (tissus corporels) développés et efficients. L’eau est un élément froid et humide, avec une tendance à la stagnation et à la rétention, ce qui fait que Kapha Dosha a tendance à créer de la congestion et une accumulation de fluides corporels. Venir l’apaiser par des activités ou substances qui vont le réchauffer, le stimuler et le motiver va lui permettre de se mettre en mouvement et donc de venir contrer cette inertie

Contrairement aux deux autres Doshas, Kapha lui a besoin d’être sortie d’une zone de confort et d’être activé. Cela vient contrebalancer son côté immobile et léthargique. Utiliser des méthodes stimulantes et réchauffantes vont lui être bénéfiques. Le dépassement de soi, le fait de sortir de sa routine et le mouvement sont des valeurs à mettre en avant dans sa vie de tous les jours.

Pour en savoir plus sur le Dosha Kapha, je vous invite à consulter mon article sur le sujet : zoom sur le Dosha Kapha.

Équilibrer Kapha via l'alimentation

Comme expliqué précédemment, afin de maintenir le Dosha Kapha en état d’équilibre, il est nécessaire d’utiliser des qualités qui lui sont opposées.

Ci-dessous, vous trouverez des conseils et des exemples susceptibles de vous aider dans l’harmonisation de votre Kapha :

->  privilégier des aliments ou boissons chaudes. Les aliments cuits sont à privilégier. Aussi, le fait d’ajouter des épices réchauffantes dans ses plats va être bénéfique. Les boissons chaudes ou à températures ambiantes (l’été) sont conseillées tout au long de la journée.

-> Les aliments auxquels il faut être le plus attentif et qui risquent de provoquer des troubles digestifs :

  • Les aliments froids ou crus peuvent entraîner des troubles digestifs. Ils risquent de venir ralentir la digestion. De plus, ils sont susceptibles de ralentir le métabolisme et d’abaisser la température corporelle. Il serait préférable d’éviter de consommer les aliments froids directement sorti du réfrigérateur. Il en est de même pour les boissons.

-> Privilégier une alimentation asséchante en limitant les substances grasses et riches.

-> Être attentif à :

  • les matières grasses en trop grande quantité et trop lourdes. Privilégier les huiles végétales légères comme l’huile d’olive, de moutarde ou de pépin de raisin.
  • Les plats et aliments trop riches comme les fritures, les gratins, les pizzas… Ils risquent d’entraîner un surplus de gras au niveau de la peau, et du tissus graisseux.

-> Tous ce qui est léger est conseillé. Cela va soulager le système digestif et apporter un sentiment d’apaisement général. Manger léger va aider l’organisme à se détoxifier et à diminuer la rétention et congestion qui ont tendance à facilement se manifester ici.

-> Être attentif à :

  • Les plats consistants avec des sauces, du fromage et de la viande avec beaucoup de matières grasses sont très lourds à digérer. Ne pas hésiter à ajouter des épices chauffantes qui vont venir stimuler Agni, le feu digestif et ainsi booster la digestion.
  • Les aliments lourds comme le fromage, la viande, certains légumes racines comme la pomme de terre, les laitages et les oléagineux sont difficiles à digérer. Ils vont rester de longues heures dans le système digestif, cela va ajouter de la lourdeur ainsi qu’une énergie pesante. Ils sont à consommer avec parcimonie et là aussi ne pas hésiter à ajouter des épices réchauffantes pour booster Agni. 
  • Manger lorsque la sensation de faim n’est pas présente alourdi le système digestif. La faim signifie que l’organisme est prêt à recevoir de la nourriture et qu’Agni va fonctionner d’une manière optimale. Ainsi, il est important de ne pas venir surcharger notre organisme avec des substances si ce dernier n’est pas prêt à les recevoir.
  • Ne pas écouter sa sensation de satiété va venir également alourdir le corps. En effet, si nous mangeons plus que ce que notre système digestif est capable de digérer alors cela va créer une lourdeur et de l’inconfort. Manger lentement et en conscience va permettre d’être plus à l’écoute de ses sensations et des besoins de notre corps. Pour les personnes de constitution Kapha, il peut être judicieux de faire une jeune intermittent ou de réaliser des monodietes assez régulièrement. Réaliser des détoxoxifications de l’organisme va être très bénéfique car cette constitution a tendance à en créér assez facilement.

-> Les substances qui ont tendances a booster le métabolisme et Agni, le feu digestif, sont conseillées. Les épices réchauffantes, ainsi que les existants en quantité modérée sont aussi bien tolérés par les personnes de type Kapha (si équilibré et de simple constitution (Kapha).

-> Etre attentif à :

  • Les aliments lourds qui ralentissent le métabolisme et favorisent un état léthargique. Préférez les aliments légers et faciles à digérer, particulièrement le soir. Les produits laitiers, les viandes, les plats riches, les produits industriels et raffinés, les sucreries… sont de préférence à limiter.
  • Il serait aussi déconseillé de ne pas tenir compte de sa sensation de faim et de satiété. Manger si la faim n’est pas présente ou en trop grande quantité alourdit et donc cela créér de la lenteur à l’intérieur du corps.

Vous trouverez ci-dessous une liste d’aliments qui sont susceptibles de déranger le Dosha Kapha si consommés en excès ou de façon quotidienne.

Je tiens à préciser ici qu’il s’agit juste d’indications. Cela n’est et ne doit pas être exhaustif. Chaque individu est unique, tout est toujours à adapter. Les aliments cités peuvent entraîner quelques troubles digestifs pour les personnes de constitution Kapha ou en déséquilibre Kapha. Mais cela n’est pas forcément le cas.

Cette liste a pour but de vous aider à notifier les aliments qui pourraient causer des inconforts et déséquilibres au sein de votre organisme. Aucun aliment n’est à proscrire, seulement à diminuer s’il cause des problèmes. Il se peut parfois qu’un aliment soit proscrit pendant une courte période en cas de forts désagréments.

De plus, ils existent certaines astuces qui permettent de faciliter la digestion de certains aliments et ainsi de limiter leurs impacts sur l’organisme. Voir les conseils ci-dessus.

  • Les fruits à privilégier :

Pomme, cranberries, baie, myrtille, airelle, raisin sec, fruits séchés.

  • Les fruits susceptibles de causer des troubles si consommés en excès :

Banane, datte, mangue, papaye, grenade, figue, cerise, raisin, melon, orange, poire, pêche, abricot, ananas, prune, framboise, fraise, noix de coco, pamplemousse, citron, citron-vert.

  • Les légumes à privilégier :

Crucifères, céleri, graines germées de Luzerne et tournesol, carotte, laitue, feuilles de moutarde, persil, coriandre, cresson, asperge, artichaut, betterave, brocoli, pdt, poivron, piment, radis, navet, blette, cresson, coriandre fraîche.

Les légumes à feuilles vertes sont à favoriser.

  • Les légumes susceptibles de causer des troubles :

Patate douce, choux-fleurs, concombre, aubergine, courges, épinard, tomate, algues, crudités, maïs.

  • Les céréales à privilégier :

Flocons secs, muesli, orge, maïs, polenta, millet, sarrasin, seigle, pain aux germes de blé, amarante, quinoa.

Les céréales complètes sont plus nutritives et contiennent de bons nutriments. Elles sont donc à privilégier, si votre capacité digestive vous le permet. Ces dernières sont plus difficiles à digérer, donc à vérifier si cela n’est pas trop lourd pour vous. Sinon le semi-complet pourrait être une bonne option. Ici, à consommer en petites quantités. Favoriser la légèreté et les limiter le soir car cela entraînent un excès de lourdeur et de congestion.

  • Les céréales susceptibles de causer des troubles :

Avoine, riz blanc, blé, millet, riz brun, semoule.

  • Les légumineuses à privilégier :

Haricots Azuki, rouges, lentilles corail, pois cassés, dal.

  • Les légumineuses susceptibles de causer des troubles :

Pois chiches, soja, tofu.

  • Les oléagineux à privilégier :

Graines de courge, tournesol.

En consommer en très petite quantité car ils sont très lourds et favorisent le mucus.

  • Les oléagineux susceptibles de causer des troubles :

Amandes, noix de cajou, coco, macadamia, brésil, pécan, pignons de pin, noix, noisettes, graines de sésame, pistaches.

  • Les huiles à privilégier :

Carthame, maïs, tournesol, moutarde, lin.

A consommer en petite quantité, privilégier les huiles végétales, légères et à tendance chauffante.

  • Les huiles susceptibles de causer des troubles :

Ghee, margarine, sésame, olive, coco, colza, beurre, avocat, amande.

  • Les produits laitiers à privilégier :

Lait de chèvre, végétal. Lait de soja bon substitut au lait de vache.

Privilégier les laits végétaux qui sont plus légers et faciles à digérer. Les laitages d’origine animale sont lourds et gras, ils sont donc à limiter. Les consommer avec des épices chauffantes comme le poivre, la cardamome, la cannelle ou le piment de cayenne par exemple pour booster leur digestion.

  • Les produits laitiers susceptibles de causer des troubles :

Fromage et lait de vache, crème fraîche, glace, yaourt, ghee, kéfir, crème glacée.

  • Les produits animaux à privilégier :

Blancs de volaille, lapin, gibier, œufs, poissons, fruits de mer biologiques et frais.

Les personnes de type kapha n’ont pas réellement besoin d’en consommer. Privilégier des viandes légères et blanches. A éviter le soir car cela risque d’entraîner de la congestion.

  • Les produits animaux susceptibles de causer des troubles :

Porc, bœuf, agneau.

  • Les sucres à privilégier :

Miel âgé.

  • Les sucres susceptibles de causer des troubles :

Fructose, miel frais, mélasse, sirop d’agave, de riz, d’érable, sucre complet, sucre raffiné, édulcorants artificiels.

  • Les épices à privilégier :

Gingembre sec, poivre noir, clou de girofle, moutarde, piment de Cayenne, cannelle, pippali, coriandre, cardamome, curcuma, feuilles de menthe, persil.

Les épices chauffantes sont très bénéfiques pour Kapha. Elles viennent stimuler le feu digestif et le métabolisme.

  • Les épices susceptibles de causer des troubles :

Sels, noix de muscade.

  • Les boissons à privilégier :

Bouillon de légumes, jus de légumes (céleri, cresson, épinard, carotte, laitue, navet, radis), jus de fruits acides (myrtille), thé noir et vert, thé au gingembre chaud, infusions, eau chaude.

Les boissons chaudes et épicées sont recommandées pour Kapha. Elles viennent stimuler le métabolisme. Les personnes de type Kapha ont moins besoin de boire que les autres constitutions car l’élément eau est dominant chez elles.

  • Les boissons susceptibles de causer des troubles :

Jus de concombre, alcool, jus de fruits sucrés (cerise, banane, raisin, orange, ananas, mangue), sirops, nectar de pêche, boissons gazeuses, jus de pruneau, eau froide, lait.

Les personnes de type Kapha ou en déséquilibre Kapha ont en général un Agni (feu digestif) lent. Cela peut se traduire par des troubles d’indigestion (lourdeur, nausées, vomissements, ballonnements…) et un faible appétit. Réguler son feu digestif est important, car celui-ci est responsable de la bonne digestion et assimilation des nutriments. S’il ne fonctionne pas correctement, vos tissus corporels (Dhatus) ne seront pas bien nourris. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter mon article :  Améliorer sa digestion en régulant son feu digestif (Agni) principal.

Soyez à l'écoute de vos sensations

Le plus important est l’auto-observation. Être conscient de ce que l’on mange et être attentif aux réactions de notre corps après avoir ingérés un repas est la clé. Soyez bienveillant avec vous-même et à l’écoute de vos sensations.

L’Ayurveda est un outil qui permet de mettre de la conscience sur notre façon de nous nourrir. Utilisons cet outil à bon escient sans jamais oubliés que nous seul savons ce qui est bon pour nous.

Écoutez votre sensation de faim, cela veut dire que votre système digestif est prêt à fonctionner. Apprenez à percevoir votre satiété, à reconnaître quand votre estomac est suffisamment rempli. Cela vous apportera une meilleure énergie tout au long de la journée. Car l’acte de digérer demande une très grande quantité d’énergie au corps. Donc si nous mangeons trop en quantité et trop lourds, nous allons nous sentir plus fatigués et moins motivés.

Ici. Vous l’aurez compris, l’essentiel est de limiter ce qui augmente les éléments eau et terre dans le corps. Se mettre en mouvement, sortir de sa routine et de son environnement sécuritaire, explorer, tenter de nouvelles pratiques… Tous ce qui est nécessaire à l’équilibre de Kapha Dosha. Ce dernier a tendance a créer de l’immobilité, une certaine léthargie et de la paresse. Le fait de venir apporter du renouveau et une routine changeante et stimulante va venir contrer cet état assez pesant. Soyez donc attentif à vos ressenties, ils sont des messages de votre corps et votre mental… Et bien plus encore.

Partagez l'article :

Nos autres articles