Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Détox et Ayurvéda

L'importance de détoxifier son organisme

Réaliser une détox saisonnière est très bénéfique pour l’organisme. En effet, au fil du temps qui passe, nous accumulons des toxines, que l’on nomme Ama en Ayurvéda. Ces dernières viennent se stocker à l’intérieur du corps et peuvent causer de multiples symptômes et troubles. Afin d’éviter divers problèmes, il est préférable d’agir en réalisant une détox. Votre corps et votre mental se sentiront plus légers, votre système digestif sera plus performant et votre système d’élimination des déchets fonctionnera d’une manière plus optimale.

Si vous voulez en savoir plus sur Ama (les toxines), je vous invite à consulter l’article dédié à ce sujet : je me détoxifie grâce à l’Ayurvéda.

Lorsque vous réaliser une détoxification de l’organisme, vous mettez au repos votre système digestif. Il faut savoir que la digestion demande une très grande quantité d’énergie. Cela peut aller jusqu’à 50 % selon le repas ingéré. Cette mise au repos, provoquée par une diminution des apports nutritifs et par une simplification des aliments consommés, va permettre à d’autres fonctions du corps de travailler efficacement. Le système d’élimination des déchets va pouvoir fonctionner d’une manière efficiente et ainsi, débarrasser le corps de ce qui l’encombre. 

Bien-sûr, on parle d’une détox alimentaire, mais pas seulement. En effet, lorsque nous décidons de mettre notre organisme au repos, il est essentiel aussi de mettre son mental en sous régime. Ralentir le rythme, s’accorder des temps de détente au cours de la journée, se coucher plus tôt, diminuer le temps passé sur les écrans, se faire du bien (bains, massages, yoga, exercices de respiration, marches en pleine nature…), revenir à soi, sont des points essentiels et complémentaires à intégrer dans sa détox. Car les toxines proviennent autant du mental, des émotions et des pensées négatives que d’une alimentation non adaptée. 

Un seul mot d’ordre : tout mettre au repos !

Comment s'y prendre ?

Le moment idéal pour réaliser une détox est pendant la période de transition entre deux saisons. Particulièrement entre la saison de l’été et de l’automne et celle de l’hiver et du printemps. Car à la fin de l’été, nous avons besoin de nettoyer l’organisme afin que celui-ci puisse se préparer au mieux à vivre la période hivernale. Lors de la saison froide, notre corps a besoin de plus d’énergie pour fonctionner et maintenir une température corporelle optimale. Et c’est à la fin de l’hiver que notre organisme a le plus besoin de se détoxifier. En effet, durant la saison froide, nous mangeons davantage en quantité et notre alimentation est plus riche et plus lourde à digérer. Naturellement, en hiver, notre corps a donc tendance à accumuler plus de toxines que le restant de l’année. 

De plus, à la fin de l’hiver et au début du printemps, Kapha se liquéfie avec l’arrivée de la chaleur. Cela va avoir comme conséquence une aggravation de ce Dosha, qui s’est accumulé durant l’hiver. Nous pouvons alors ressentir pendant cette période, des manifestations de symptômes de type Kapha. Comme par exemple, une sensation de lourdeur, des ballonnements, une prise de poids, une digestion lente, des allergies saisonnières… Kapha est un Dosha lourd, humide, gras et statique. Il a donc tendance a créer des stockages et de la rétention au sein de l’organisme. Venir détoxifier et ainsi alléger l’apport en aliments va permettre une diminution de Kapha.

Il existe plusieurs façons de réaliser une détox. A partir du moment où on diminue la quantité de nourriture ingérée, il y a une détoxification qui se met en place.

Aussi, il existe différents degrés de détox, tout dépend de notre constitution de naissance (Prakriti) et de nos éventuels déséquilibres actuels. 

En Ayurvéda, il n’est pas conseillé d’effectuer une détox l’hiver. Car durant cette période, notre Agni (feu digestif) est en pleine puissance, notre capacité digestive est meilleure, afin que notre système digestif puisse être capable de digérer des aliments plus lourds et nourrissants. Effectuer une détox trop drastique à ce moment de l’année, pourrait avoir pour conséquence de diminuer le feu digestif, au moment où le corps a besoin qu’il soit en pleine à 100%. Par contre, en cas de maladies saisonnières (grippe, gastro…) ou après les périodes de fêtes, il pourrait être judicieux de réaliser un jeune ou une monodiète très courte pour reposer le système digestif.

Avant d’entamer une détox, il est recommandé de la préparer en amont. C’est-à-dire que les jours qui précèdent la détox, on va venir progressivement diminuer la quantité de nourriture et on va privilégier des aliments faciles à digérer. Ainsi, on enlèvera petit à petit les protéines animales, les produits laitiers, les aliments fermentés (yaourts, pains, fromages), les produits industriels et transformés, les aliments frits, les plats préparés, les sucres raffinés, l’alcool, le thé et le café. Aussi, il est recommandé, une fois la détox terminé, de reprendre une alimentation « normale » de façon progressive, en réintroduisant les aliments plus lourds à digérer avec douceur. Quant à la durée de la période de transition, cela dépendra de la durée de votre détox. Par exemple, si vous réalisez une détox de 3 jours, il serait bénéfique d’entamer une transition 3 jours avants et 3 jours après celle-ci.

Enfin, il est préférable de réaliser une détox lorsque vous êtes au repos (weekend, vacances). Venir détoxifier l’organisme c’est bien, mais réaliser une détox mental est tout aussi important. Il faut savoir, que les toxines proviennent de substances non digérées par le corps mais aussi par des émotions non évacuées ou par des pensées envahissantes ou négatives. Le stress et le mode de vie actuel sont des facteurs de génération de toxines internes. Accompagner le corps, les organes émonctoires et le système digestif, va aider à optimiser les effets bénéfiques de votre détox.

Quelle méthode choisir ?

La méthode à privilégier, est celle qui vous permettra de vous détoxifier tout en maintenant un certain équilibre doshique. C’est-à-dire qui respecte votre constitution de naissance et vos déséquilibres du moment.

Vous trouverez ci-dessous différentes méthodes adaptées aux trois Doshas : Vata, Pitta et Kapha.

Vata

A privilégier : monodiètes (kitchari, riz, bouillons de légumes, légumes sucrés, acides, racines) + épices moyennement fortes.

A éviter : jeunes secs ou hydriques si déséquilibre Vata ou jeunes prolongés, détox liquide (jus).

Durée : trois jours consécutifs, monodiète du soir ou si besoin de mettre le système digestif au repos. 

Pitta

A privilégier : monodiètes (kitchari, riz, bouillons de légumes, légumes verts, amers, astringents ou sucrés) + épices douces, jus de légumes.

A éviter : jeunes prolongés, détoxs qui entraînent trop de frustration.

Durée : cinq jours consécutifs, monodiète du soir ou si besoin de mettre le système digestif au repos. Possibilité de jeuner (environ 5 jours).

Kapha

A privilégier : jeune intermittent, monodiètes (Kitchari, bouillons de légumes, légumes piquants, acides, astringents, jus ou soupe) + épices piquantes, jeune.

Durée : sept jours consécutifs, monodiète du soir ou si besoin de mettre le système digestif au repos. Possibilité de jeuner (environ 7 jours). Jeune intermittent quotidien, monodiète une fois par semaine.

N’oubliez pas de vous hydrater durant la journée. Vous pouvez consommer des infusions de plantes ou d’épices afin de booster votre Agni, votre système digestif et ainsi favoriser l’élimination d’ama (toxines).

Recette du Kitchari

Vous trouverez ci-dessous une recette simple et rapide du Kitchari. Plat ayurvédique détoxifiant et bénéfique pour les trois Doshas.

  • 1 tasse de riz blanc basmati.
  • 1/2 de mung dal (haricots mungo) ou lentille corails.
  • 6 tasses d’eau chaude.
  • 1 cuillère à café de ghee
  • 1/2 cc graines de cumin
  • 1/4 cc coriandre 
  • 1/2 cc curcuma
  • 2 cm de gingembre frais
  • 1 pincée de sel
  • Coriandre fraîche ou citron vert (facultatif).

Cuire les haricots mungo ou les lentilles avec le riz dans l’eau. Une fois à ébullition, ajouter les épices. Laisser cuire 30 minutes à feu doux. Ajouter le ghee directement dans l’assiette. 

Cette recette est fortement inspirée de celle d’ATREYA SMITH, parue dans son livre « Ayurvéda et nutrition« .

A vous de jouer ! Belle détox à vous.

Partagez l'article :

Nos autres articles