Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Conseils ayurvédiques pour vivre en harmonie avec les saisons

Le cycle des saisons selon l'Ayurvéda

Selon l’Ayurvéda, les saisons ont un fort impact sur l’équilibre de nos Doshas. En effet, chaque saison comporte certaines qualités, qui vont venir les influencer. Un Dosha est augmenté dans un environnement qui présente des qualités similaires aux siennes. A l’inverse, celui-ci est diminué en présence de qualités opposées. Ainsi, afin de limiter l’impact sur l’organisme, des divers changements de saisons, il est important d’adapter ses habitudes de vie. Ceci dans le but de réduire l’aggravation du Dosha « dominant » au cours d’une saison.

Les Doshas sont en perpétuel mouvement, leur équilibre change constamment. Ils suivent des cycles qui comportent trois phases : augmentation (accumulation), aggravation et diminution. Les Doshas sont tout le temps en train de travailler afin de permettre le bon fonctionnement de notre corps et de notre mental.

Si nous ne respectons pas ces différents cycles naturels et si nous adoptons des habitudes de vie inadaptées, cela va demander beaucoup d’efforts aux Doshas pour maintenir un état d’équilibre. En fait quand un Dosha est en phase d’aggravation, cela signifie que sa présence au sein de l’organisme va se retrouver amplifiée. Ensuite, s’en suit une phase de diminution, où le Dosha va retourner à un stade « normal ». Cependant, si le Dosha ne revient pas a un niveau optimal et qu’il reste aggravé, c’est là que des troubles peuvent apparaître.

La phase d’accumulation d’un Dosha se situe avant la phase d’aggravation. Un Dosha va dons s’accumuler lors de la saison qui précède celle où le Dosha est aggravé. Cela signifie qu’afin d’éviter l’apparition de symptômes saisonniers, il est important d’agir en prévention avant le début du changement de saison.

Les Doshas et les saisons

Les Doshas augmentent lorsqu’ils sont en présence de qualités similaires et diminuent en présence de qualités opposées. Ainsi, pour équilibrer un Dosha, il est bon de mettre en place des routines de vie qui mettent en avant les qualités opposées à celles du Dosha en excès. Par exemple, en été, il est préférable de favoriser la qualité de fraîcheur, qui est l’opposée de la qualité de « chaleur ».

Hiver

Froid + humidité = aggravation de Kapha

Froid + sec = aggravation de Vata

Accumulation de Kapha

Diminution de Vata (fin de l’hiver)

Printemps

Chaleur + humidité = aggravation de Kapha

Accumulation de Pitta

Diminution de Vata

Eté

Chaleur = aggravation du Dosha Pitta

Si chaleur + très sec = aggravation de Vata

Accumulation de Vata

Diminution de Kapha

Automne

Froid + sec = aggravation de Vata

.

Diminution de Pitta

La saison VATA est celle de l’automne et du début de l’hiver. Si l’hiver est sec, VATA est plus aggravé qu’un hiver humide où là des qualités KAPHA peuvent aussi se manifester dans l’organisme (mais secondairement). VATA s’accumule pendant l’été avec la sécheresse et s’aggrave avec l’arrivée de l’automne. Il diminuera avec l’arrivée des beaux jours et de l’humidité, en saison KAPHA.

En ce qui concerne le dosha PITTA, celui-ci s’aggrave en été où la qualité « chaude » se manifeste. Il s’accumule au printemps et diminue avec l’arrivée de la fraicheur en automne.

Enfin, KAPHA s’aggrave à la fin de l’hiver avec l’arrivée de l’humidité. Il va s’accumuler pendant la saison de l’hiver et diminuer en été avec la chaleur et la sécheresse.

Mettre en place des routines de saison (Ritucharya)

Afin que les doshas ne soient pas trop déséquilibrés pendant la saison d’aggravation, il est primordial de mettre en place une routine de saison (Ritucharya). Il faut savoir que les changements brusques et les perturbations liées aux changements de saisons vont d’abord impacter le Dosha VATA.  Il est responsable du rythme et des mouvements dans le corps et sans lui, les deux autres Doshas, Pitta et Kapha, ne peuvent se déplacer et donc se répandre dans le corps et créer un déséquilibre.

Une routine de vie se met doucement en place environ 3 semaines/un mois avant le commencement de la nouvelle saison. Ainsi le corps aura le temps de s’habituer à de nouvelles habitudes de vie car les changements ne seront pas soudains. Mais aussi, cela limitera l’accumulation du Dosha concerné et cela empêchera sont « explosion » lors de son aggravation. Cela va limiter les risques de manifestation de troubles ou de maladies. L’organisme et le mental se trouveront plus apaisés et moins agressés. Si vous voulez en savoir plus d-sur les routines à mettre en place lors des différentes saisons, je vous invite à consulter les articles suivants :

L’observation est également une clé importante. En effet, si vous prenez conscience qu’un Dosha à tendance à fortement augmenter aux cours d’une saison, il serait bien d’anticiper l’année suivante afin de limiter son aggravation lors de la période concernée.

Enfin, si vous voulez rééquilibrer un Dosha, il est préférable de le faire pendant sa saison d’aggravation. Cela aura plus d’impact et les résultats seront bien meilleurs.

L'importance de s'harmoniser

Vivre en harmonie avec les saisons est essentiel au maintient de notre propre équilibre. A l’intérieur de nous, tout un tas de changements opèrent à chaque instant. Rien n’est linéaire, tout est toujours en mouvement.

Si nous observons la nature, nous pouvons constater que celle-ci suit différents cycles. Il y a une période dans l’année où tous les êtres vivants expérimentent un état d’hibernation, qui constitue une période de recharge en énergie. Puis s’en suit une période où tous les êtres refont surfaces, munies d’une énergie nouvelle. Ensuite, il y a celle où les journées rallongent avec des températures plutôt chaudes, ce qui poussent à veiller tard et passer du temps en extérieur. Enfin, il y a celle où l’énergie retombe et où la météo est plus monotone. Et entre ces différents changements, il y a une période de transition, qui vient bousculer les repères et les énergies du moment.

Toutes ces phases qui se déroulent sous nos yeux ont également un impact sur la manière de fonctionner de notre organisme. Savoir reconnaître et identifier les changements que cela provoque en nous est important. Être à l’écoute de soi, de son corps, de son mental va nous permettre d’être plus aligné avec notre être. Adapter nos comportements en se calant sur le rythme des saisons va nous rendre plus proche et plus connecté avec la nature et l’environnement qui nous entoure. Nous allons dans le sens de notre nature profonde, nous nous accordons avec les énergies existantes.

Si nous respectons ces différentes phases, nous respectons aussi notre propre rythme, Aussi, nous allons nous sentir moins fatigué, nous aurons plus d’énergie et nous apportons plus de douceur à notre existence.

La nature nous parle, elle nous montre le bon exemple. Alors nous n’avons plus qu’à observer et se laisser porter par nos énergies du moment, Suivons notre intuition et nos ressenties, ils sont les meilleurs guides que nous aillons, ils savent ce qui est bon pour nous.

Partagez l'article :

Nos autres articles