Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rééquilibrer son mental avec les Gunas : Sattva, Rajas et Tamas

Le mental et les 3 Gunas : Sattva, Rajas et Tamas

En Ayurvéda, le mental est influencé par deux qualités opposées. Celles ci sont Rajas, qui est l’action et la dispersion, et Tamas qui représente l’inertie. Le mental est à la base Sattvique, c’est-à-dire qu’il est lumineux, calme et en paix. Sattva permet l’équilibre, la douceur, l’intelligence et la clarté d’esprit. Aussi, il nous apporte la joie de vivre, de la créativité et de l’enthousiasme.

Rajas et Tamas peuvent être considérés comme les Doshas du mental dans le sens où s’ils sont équilibrés ils permettent la stabilité et une bonne santé mentale. Par contre s’ils deviennent trop présents, ils peuvent devenir des perturbateurs. Rajas et Tamas sont essentiels car le premier permet l’action de part son énergie vive et le second marque la fin de celle-ci et nous permet de passer à autre chose . Cependant, en excès, ils viennent créer un état de déséquilibre et ainsi déstabiliser le mental. Ces trois états du mental se nomment Gunas, en Ayurvéda.

Comment faire pour rééquilibrer son mental ?

Comme vous l’aurez compris, nous pouvons maintenir une bonne santé mentale ou revenir à un état d’équilibre en adoptant une hygiène de vie et une alimentation essentiellement « Sattvique ». Notre état mental se modifie, nous pouvons créer des habitudes de vie qui vont contribuer à le faire évoluer. En fait, l’état des Gunas, comme celui des Doshas est impermanent, il évolue au cours de la journée, sous l’influence de ce que nous vivons ou consommons. Il y a déséquilibre quand Rajas ou/et Tamas deviennent en quelque sorte « permanents ». 

Quelques conseils à mettre en place pour augmenter Sattva :

  • Manger des aliments considérés comme « Sattviques » comme les fruits, les légumes, le ghee, les produits laitiers (non transformés), les céréales complètes, les épices douces, oléagineux, sucres non raffinés.
  • Limiter la consommation d’aliments dits « Rajasiques » et éviter les aliments dits »Tamasiques ».
  • Les activités douces qui permettent de revenir à soi et à l’instant présent, comme le yoga par exemple, sont à privilégier.
  • La méditation et les exercices de respiration, que l’on nomme Pranayamas, favorisent un état d’apaisement du mental et ainsi augmentent Sattva.
  • Passer du temps dans la nature, être en contact des animaux, des végétaux et des éléments qui nous entourent.
  • Consacrer du temps aux activités créatives. Cela permet le lâcher-prise et développe la pleine présence.
  • Détoxifier son corps en transformant Ama (les toxines). Pour cela il est nécessaire d’augmenter son Agni, feu digestif.
  • Instaurer un mode de vie qui pacifie Vata : horaires réguliers, calme, créer une routine du soir et du matin.
  • Vivre en harmonie avec les cycles des saisons, du jour et de la nuit.
  • Adopter un style de vie en accord avec sa nature profonde, sa Prakriti (constitution ayurvédique).

Tous ce qui est salutaire pour nous est Sattvique, le fait de prendre du temps pour soi, se reconnecter à soi, se nourrir sainement, ralentir, prendre le temps de respirer… Cela permet de retrouver un état paisible. On vient libérer de l’espace pour laisser place à plus de clarté. Rajas et Tamas vont automatiquement s’apaiser. Adopter une hygiène de vie Sattvique n’est pas toujours simple à mettre en place; En effet, cela demande un investissement important de notre part et parfois des changements radicaux à mettre en place. Le but ici n’est pas de tout changer du jour au lendemain, ni de supprimer tous ce qui est Rajasique ou Tamasique. Nous avons besoin des 3 gunas, il faut juste veiller à ce que les deux qualités, l’une bougeante et l’autre stagnante ne prennent pas l’ascendant sur Sattva. Aussi, il faut y aller progressivement et ne pas oublier de rester flexible et de s’écouter. Consacrer quelques minutes par jour pour soi, en étant vraiment présent est quelque chose de précieux.

Pourquoi limiter Rajas et Tamas ?

Comme dit précédemment, si Rajas et Tamas sont en excès, ils entraînent un état de déséquilibre au niveau du mental.

Rajas en excès apporte trop de mouvement et d’agitation. Cela créer une activité cérébrale excessive, de la cogitation et de l’hyperactivité. S’il est trop exacerbé, cela peut conduire à de la colère, de la violence, du désir ou bien encore de la jalousie. 

Qu’est-ce qui est « Rajasique » ?

  • Manger des aliments considérés comme « Rajasiques » : les excitants, les légumes et épices piquantes, les légumineuses (sauf haricots mungo).
  • Trop stimuler ses sens : l’exposition aux écrans, une musique trop forte, des odeurs intenses, des couleurs très vives…
  • Une activité physique trop intense, aller au-delà de ses capacités.
  • Effectuer trop d’activités, ne pas prendre le temps de ralentir.
  • Les sports et activités de compétition.

Tamas, au contraire, apporte de l’inertie, une certaine lourdeur d’esprit et créer des idées sombres. Un excès de Tamas, peut engendrer un manque de motivation et d’envies, le repli sur soi, un manque de confiance et d’estime de soi. La lourdeur et la noirceur de Tamas peut mener jusqu’à la dépression et l’auto-destruction.

Qu’est-ce qui est « Tamasique » ?

  • Manger des aliments considérés comme « Tamasiques » : les plats préparés, les produits industriels, les surgelés, les boites de conserves, l’alcool. Tous ce qui est de nature stagnante et lourde en excès. Ainsi que les sucres raffinés, les produits laitiers transformés, les plats trop riches et trop gras…
  • Ne pas écouter sa sensation de satiété et ainsi manger au-delà de sa capacité digestive.
  • L’absence d’exercices physiques, trop de sédentarité.
  • Le fait de ne pas s’aérer, de rester chez soi trop longtemps ou de vivre dans l’obscurité.
  • L’excès de sommeil, les siestes en journée.
  • La présence de toxines (Ama) dans l’organisme. Cela créer de la lourdeur d’esprit.

En conclusion

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde où il est facile d’être en déséquilibre. Nos modes de vie stressants et exigeants où l’hyperactivité est mise en avant, nous pousse à faire toujours plus, à trop nous surpasser et à être dans la compétition permanente. Rajas est donc très souvent augmenté. Nous avons des difficultés à nous poser, nous apaiser et à prendre le temps. Cet excès conduit bien souvent à une augmentation de Tamas, car à force de disperser son énergie, on s’épuise. Cela peut même aller jusqu’au burnt-out. Nous perdons alors toute motivation et toute envie d’avancer. Aussi, la pression que la société et les gens de notre entourage exercent sur nous peut augmenter Tamas. Nous sommes sans cesse dans la comparaison, le jugement, et en recherche de perfection. Cela créer bien souvent de l’auto-sabotage. Nous manquons de reconnaissance, d’estime de nous-même, nous nous jugeons sévèrement. Ce manque de confiance en soi et en la vie peut conduire jusqu’à la dépression.

Il faut aussi savoir que Rajas et Tamas sont importants car sans eux, nous ne pourrons pas interagir dans ce monde. Sattva nous apporte la clarté d’esprit avec des idées lumineuses. Rajas nous permet de les mettre en place, de les rendre concrètes et réalisables. Tamas, permet de mettre fin à cette énergie créative pour pouvoir ensuite ralentir et passer à autre chose. 

De plus, parfois quand une personne est dans un état Tamasique trop important, il est nécessaire de faire appel à Rajas pour qu’elle se sorte de cette situation. Un Rajas équilibré est salutaire, il nous apporte la vivacité essentielle à la réalisation de nos missions de vie. Le rôle de Tamas est également important mais dans une moindre mesure, éviter son excès est primordial. Là aussi parfois Tamas peut aider à contre balancer un excès de Rajas en cas d’agitation trop intense. Cependant ces méthodes ne sont qu’exceptionnellement employées. Tendre vers un état Sattvique est le meilleur moyen de parvenir à un état mental équilibré.

Partagez l'article :

Nos autres articles